Label Entreprise Ecodynamique

Limiter le gaspillage alimentaire, c’est possible même en entreprise !

Article publié le 02-09-2019

Saviez-vous que le gaspillage alimentaire des entreprises bruxelloises représente annuellement près de 10.000 tonnes, soit le poids de la Tour Eiffel ? Vous souhaitez anticiper les besoins en quantité lors de vos événements et prévenir le gaspillage ? Vous ne savez pas comment gérer les surplus éventuels ? L’Association Européenne pour l’Information sur le Développement Local (AEIDL), labellisée Entreprise Ecodynamique 3 étoiles en décembre 2018, nous partage quelques règles simples qu’ils essaient d’appliquer au quotidien.

Dans le cadre de sa démarche environnementale, l’Ecoteam d’AEIDL a décidé d’établir des règles précises applicables pour tous pour l’organisation d’événements. Une procédure reprenant de nombreux critères à prendre en compte pour assurer au mieux des événement plus durables : faciliter la mobilité des participants en transport en commun ou à vélo par le choix du lieu et les infrastructures présentes, limiter l’impression de documents, éviter les emballages plastiques, et surtout veiller à ce que la provenance et le type d’aliments proposés lors des buffets soient respectueux de l’environnement (produits locaux, bio, commerce équitable) et que les partenaires de l’évènement soit également engagés à intégrer du durable dans leurs produits et services.

Quant au gaspillage alimentaire, l’accent est mis sur la prévention. Les recommandations de l’Ecoteam sont simples :

  • Envoyer un rappel entre 5 et 10 jours avant l’événement en mentionnant explicitement le besoin de confirmer les présences afin d’éviter le gaspillage alimentaire
  • Choisir une formule « buffet » qui permet d’éviter les restes dans les assiettes
  • Commander pour un peu moins que le nombre de participants prévu

En cas de restes, on prévient le catering qu’il faut adapter les quantités et on fait mieux la prochaine fois ! Et surtout, on gère les restes au plus vite, le jour-même de préférence. Les collègues, prévenus de l’existence de surplus alimentaire, se servent au moment-même, les emportent chez eux dans des boîtes prévues à cet effet, ou les apportent au frigo solidaire du quartier, une initiative citoyenne qui permet à quiconque d’aller récupérer des invendus ou restes alimentaires frais. Il en existe 7 en Région de Bruxelles-Capitale et d’autres sont en cours de création, les connaissez-vous ?

Envie de découvrir d’autres bonnes pratiques des labellisés Entreprise Ecodynamique ? Rendez-vous sur www.ecodyn.brussels et rejoignez le réseau #ecodyn !

Pour plus d’informations sur l’alimentation durable :