Label Entreprise Ecodynamique

Le deuxième main en entreprise ? Les labellisés Entreprise Ecodynamique montrent l’exemple !

Article publié le 22-03-2019

C’est bien connu : le meilleur déchet est celui qui n’existe pas. Au Label Entreprise Ecodynamique, le management environnemental passe aussi par le seconde main ; petit tour d’horizon des bonnes pratiques de nos labellisés.

L’achat en deuxième main est à la mode: parmi les premiers labellisés du Label sous sa nouvelle mouture, plusieurs organismes s’y sont déjà mis, que ce soit pour l’achat ou pour la revente de matériel cassé ou inutilisé.

Bruxelles environnement a ainsi remeublé son restaurant en achetant 200 chaises et 10 fauteuils sur une brocante. Pas le temps de flâner et chiner ? Faites comme Oxfam International EU Advocacy Office et utilisez la plateforme 2emain.be pour l’achat de tables et chaises, ou encore comme le traiteur Eating Point qui a acheté des congélateurs via le site de Trootswijkauction.

Cet achat peut être combiné à de l’upcycling ou de la réparation, comme pour les 25 vélos achetés par Bruxelles Environnement en 2ème main, remis à neuf par des personnes en insertion socio-professionnelle. Au bureau d’avocat Praetica, on mise tout sur l’upcycling : leur voiture publicitaire, malgré son apparence flambant neuve, a en effet été achetée en 2ème main à un particulier à petit prix et remise à neuf grâce à la possibilité de carrosserie interchangeable proposée par Smart.

Enfin, pour éviter de jeter, pensez à la revente ou au don. Que ce soit à ses employés ou via une plateforme en ligne, de nombreux canaux vous permettent en tant qu’entreprise de donner ou revendre ! Chez RDC environnement on revend le mobilier inutilisé à ses employés. Pas de preneur parmi le personnel ? Pas de panique: on teste le don via une plateforme comme le Clic Récup de Ressources, ou la vente à une société de réemploi. Chez Bruxelles Environnement, on revend également à bas prix son mobilier, matériel informatique, véhicules, GSM et autre matériel déclassé au magasin FINSHOP à Haren.

Le don n’est pas en reste puisque anciennes armoires à courrier, classeurs vides issus de la dématérialisation et restes de matériaux de chantier ont fait l’objet de dons à des ASBL. La Financial Services and Markets Authority (FSMA) quant à elle privilégie également le don d’anciens ordinateurs et bureaux via Televil. Enfin, Oxfam utilise également le site de 2ememain.be pour le don de mobilier à des particuliers.

Envie de connaitre plus de bonnes pratiques en management environnemental ? Consultez le site du Label Entreprise Ecodynamique : www.ecodyn.brussels !

(Crédit photo : Yvan Glavie )